Le brownie, une légende américaine !

Le brownie, une légende américaine !

Le brownie, c’est le gâteau au chocolat des goûters d’anniversaire, celui qu’on emmène au bureau pour faire plaisir à ses collègues, qui nous fait craquer en achetant son sandwich à la boulangerie… tout simplement parce qu’il a tout pour plaire : du chocolat noir, des fruits secs pour le croquant, fondant, léger et facile à manger sans assiette ! Une recette toute simple qui cultive des origines un peu confuses, mais carrément délicieuses…

Cette star des pâtisseries américaines appartient aujourd’hui au patrimoine mondial des gourmands. Avec des noix de pécan ou de macadamia dans sa version originale, des noix dans sa version plus européenne, ce classique sait aussi faire preuve d’originalité avec des pépites de chocolat blanc, des noisettes, un glaçage…

Pour ne pas trop le dénaturer, revenons à ses ingrédients essentiels : une grande quantité de chocolat et du sucre brun qui lui confèrent sa couleur “brown”. Le brownie au chocolat a d’ailleurs un petit frère sans chocolat, de couleur ambrée, baptisé blondie, préparé avec du sucre de canne et parfois du chocolat blanc. Alors qu’on pense tenir l’origine du nom de cette gourmandise, l’histoire du brownie prend d’autres détours plus folkloriques.

Des origines incertaines

Certains attribuent son invention au chef de l’hôtel Palmer House à Chicago en 1893, en réponse à une demande de Bertha Palmer, l’épouse du propriétaire de l’hôtel. En tant que présidente de l’expo universelle qui célébrait les 400 ans de la découverte des Etats-Unis, elle aurait demandé au chef pâtissierde créer un dessert spécial pour les déjeuners au Pavillon des femmes.

Voici sa commande : un dessert plus facile à manger qu’un morceau de tarte et plus petit qu’un morceau de forêt-noire, et qu’on pouvait facilement le servir dans des boîtes de déjeuners. Histoire que ces dames chics puissent manger leur gâteau au chocolat sans se salir les mains !

D’autres attribuent le nom de cette pâtisserie au célèbre illustrateur Palmer Cox, père des personnages « Brownie », sortes d’elfes domestiques, proches de ceux qu’on peut rencontrer dans Harry Potter. Et selon une dernière légende, le premier brownie aurait été créé par une ménagère de Nouvelle-Angleterre qui avait oublié d’ajouter de la levure dans son gâteau au chocolat. Quand elle sortit son gâteau tout raplapla du four, elle eut alors l’idée de le couper en portions carrées pour le rendre plus présentable.

Un succès mondial

Quelle que soit la légende de sa création, cette recette est bien made in USA et n’a cessé de gagner en popularité aux Etats-Unis et au Canada pendant la première moitié du xxe siècle. Puis elle s’est exportée en Europe avec succès, et aujourd’hui jusqu’en Chine.

Préparé en 10 minutes, cuit en 20 minutes, le brownie fait partie de ces recettes incontournables pour régaler vite fait les gourmands. Le plus difficile étant de lui laisser le temps de refroidir pour obtenir sa consistance originelle : fondant dedans et légèrement craquant dessus.