Découvrez 5 gourmandises du Sud-Ouest

Découvrez 5 gourmandises du Sud-Ouest

Ah le Sud-Ouest… Ses magnifiques plages, ses surfeurs, ses jolies maisons typiques et sa gastronomie ! Les plus grands gourmets savent à quel point les spécialités culinaires méritent largement le détour dans cette partie de l’Hexagone et notamment dans le Pays Basque.

On pourrait vous parler de la piperade, des chipirons, du jambon de Bayonne ou encore de l’axoa de veau. Mais comme on est plutôt des becs sucrés par ici, on va directement passer au dessert !


Le gâteau basque

Fourré à la crème aromatisée au rhum, aux amandes, à la vanille et à l’anis le fameux gâteau basque remporte un franc succès auprès des locaux comme des touristes qui le préfèrent souvent garni de cerises noires.

La pâtisserie a même son jour de fête, le premier week-end d’octobre dans le village de Cambo. Un rendez-vous gastronomique qui rassemble gourmands et artisans du coin.

La koka (flan basque)

Appelé aussi araultze opila (pain d’œufs), ce flan recouvert de caramel est parfois servi en accompagnement d’une part de gâteau basque (on n’est pas à quelques calories près). Mais au fait pourquoi koka ? Du latin concha qui veut dire coquillages ! Ces derniers servaient à l’origine de moules aux flans avant l’arrivée des poteries grand feu.

Les niniches

Ce drôle de nom désigne de petits bonbons fondants au caramel. Dans le Sud-Ouest, on les aime à base de sucre, de chocolat noir, de miel, de lait et de beurre. Plus au Nord, en Bretagne, on les retrouve dans des dizaines de saveurs fruitées pour le bonheur des petits comme des grands.

Les macarons de Saint-Émilion

À chaque région ses macarons ! Dans le Sud Ouest, les macarons de Saint-Émilion ont été fabriqués pour la première fois en 1620 par des religieuses. La recette, toujours tenue secrète, a été transmise de génération en génération à quelques rares familles.

On peut néanmoins vous dire que ces douceurs sont réalisées à base d’amandes douces et amères, de blancs d’œufs frais et de sucre. À l’heure du dessert, on croquerait bien dans ces petits bouts d’histoire ! Et avec un verre de champagne ou de vin, c’est encore mieux !

Le pastis landais

Non ce n’est pas encore l’heure de l’apéro, nous parlons bien d’une pâtisserie ! Dans les Landes, le pastis landais régale les amoureux de fleur d’oranger, de vanille et de rhum. Une mie jaune moelleuse et dense et de gros morceaux de sucre concassés sur le dessus finissent par le rendre irrésistible. Et non, il n’y a pas d’alcool anisé dedans ! En patois occitan et gascon, le mot “pastis” signifie “gâteau” ou “pâte”.

Et attention à ne pas confondre le pastis landais avec le pastis gascon également dénommé “croustade” ou “tourtière” et réalisé à partir de pâte étirée. Vous pouvez goûter ces merveilles dans les boulangeries-pâtisseries des Landes, du Béarn ou plus rarement en Gironde ou dans le Lot-et-Garonne.

Sur la route de vos vacances ou chez votre artisan boulanger, friand de spécialités régionales, laissez-vous régaler par les richesses culinaires d’une région tant reconnue pour sa cuisine !